Passer au chauffe-eau solaire : une bonne idée ?

chauffe eau solaire

Contrairement au système de chauffage classique, le chauffe-eau solaire individuel est alimenté par l’énergie solaire afin de produire de l’eau chaude sanitaire. Le chauffage solaire présente des bénéfices multiples notamment au plan économique. Si vous souhaitez passer au chauffe-eau solaire, vous avez besoin d’informations nécessaires sur ce dispositif.

Comment fonctionne-t-il ? Comment se fait son installation ? Quel est son coût ? Voici autant de questions dont vous trouverez les réponses dans cet article.

Présentation du chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire est un système à travers lequel l’énergie solaire est transformée en source de chaleur afin de vous fournir de l’eau chaude sanitaire. Ce dispositif utilise donc le soleil pour son fonctionnement. Lorsqu’il est installé, il vous permet de faire le chauffage d’une partie de votre eau sanitaire. Vous pouvez donc économiser et également lutter contre la pollution de l’environnement.

Pendant une durée de six mois dans l’année, le chauffe-eau solaire assure 90 % de votre consommation en énergie. On retrouve dans la composition d’un chauffe-eau solaire des capteurs solaires et un ballon de stockage. Les capteurs du chauffe-eau solaire sont positionnés dans un lieu adéquat qui va leur permettre d’intercepter les rayons du soleil. Le ballon de stockage doit, quant à lui, être installé à l’intérieur de la maison où il recueille et conserve l’eau chauffée par les panneaux solaires.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Le dispositif reprend la lumière que les rayons de soleil émettent par le biais des panneaux solaires placés sur la toiture de votre logement. Lorsque cette énergie est prélevée, elle est ingurgitée par un fluide caloporteur à travers une pompe qui la conduit jusqu’au ballon d’eau chaude. Le ballon fait le stockage de l’eau chaude afin de la remettre selon les besoins. Le transfert se fait lorsque le capteur est plus chaud que l’eau du réservoir afin d’éviter une consommation électrique superflue de la pompe.

A midi, on observe un rendement optimal ou en été quand le ciel n’est pas nuageux pour un chauffe-eau solaire orienté au sud et incliné de 35° par rapport à l’horizon. A noter que les capteurs peuvent fonctionner efficacement en intersaisons s’ils sont dirigés à l’est ou à l’ouest et lorsqu’ils sont positionnés de façon verticale.

En hiver et quand le rendement du soleil faiblit, l’énergie provenant du soleil est insuffisante pour assurer entièrement la production d’eau chaude. Un dispositif est prévu pour servir de relais afin de rendre l’eau à la température que vous voulez.

Quels sont les avantages du chauffe-eau solaire ?

L’utilisation du chauffe-eau solaire apporte de nombreux avantages. Ces bénéfices se situent à plusieurs niveaux. Bien évidemment sur plan de la protection de l’environnement les gains sont indéniables, mais il y a aussi des avantages économiques et bien d’autres comme évoqués ci-après.

Protection de l’environnement

Dans son fonctionnement, le chauffe-eau solaire se sert entièrement d’une ressource naturelle d’énergie qui est le soleil. Il ne produit pas de gaz à effet de serre. De plus, les rayons solaires n’ont aucun effet polluant et ne produisent pas de déchets dangereux. Bien au contraire, l’eau chaude solaire contribue à une réduction de l’émission de CO2. Elle n’admet pas de combustion. C’est donc un système écologique de chauffage par le soleil. Par son utilisation, vous contribuez donc à la préservation de la planète.

Economique

Le chauffe-eau solaire est une technologie fiable, elle a une durée de vie de vingt ans. L’utilisation du chauffe-eau solaire est donc bénéfique et économique. Lorsque vous utilisez le chauffe-eau solaire, vous gagnez en autonomie d’énergie. Vous ne serez plus confronté aux surplus de dépenses liées à l’augmentation du coût de l’énergie. L’entretien du chauffe-eau ne demande pas de gros moyens. Lorsque vous installez un dispositif de chauffe-eau solaire, vous augmentez la valeur de votre habitat sur le plan financier.

Aides de l’Etat

Les particuliers qui utilisent le dispositif de chauffe-eau solaire bénéficient des subventions et aides du gouvernement de leur localité ou région. En effet, les utilisateurs du chauffe-eau solaire bénéficient en 2021 de Maprimrénov, ancien crédit d’impôt et bénéficient également à la prime énergie 2021. Ces aides leur sont accordées lorsque leur installateur est doté des qualifications RGE (Reconnu garant de l’Etat). Ils bénéficient également d’une réduction de la TVA.

Création d’emplois

L’avènement du système de chauffage solaire est pourvoyeur d’emploi. La croissance des installations solaires thermiques a occasionné la création de nouveaux emplois et qualifications.

Les inconvénients du chauffe-eau solaire

Le ballon thermique du chauffe-eau a un coût élevé du fait des différentes caractéristiques qu’il doit avoir. En effet, il doit respecter les normes en matière de préservation de l’environnement. Le ballon thermique doit également respecter des exigences en hygiène et être résistant à la pression. L’apport initial pour acquérir le chauffe-eau solaire est élevé. Lorsque vous entrez en hiver ou en saison de pluie, le chauffe-eau solaire a un faible rendement en efficacité. De même que la nuit où il ne fonctionne pas. La vitre du chauffe-eau solaire peut devenir terne à cause du changement de température, ce qui peut entraîner une baisse de rendement du système.

Comment installer un chauffe-eau solaire ?

Vous devez nécessairement solliciter les services d’un professionnel pour réaliser l’installation de votre chauffe-eau solaire. C’est une des conditions pour prétendre aux aides financières relatives à l’installation du chauffe-eau solaire. Ainsi, vous avez besoin de faire certains travaux dans votre maison pour installer votre chauffe-eau solaire individuel.

Voici les travaux que le professionnel que vous avez sollicité doit effectuer :

  • Procéder à l’installation des capteurs thermiques sur la toiture de votre habitat. Il ne doit pas la recouvrir totalement le toit. De façon générale, il faut 5 m2 de panneau solaire.
  • installer un ballon thermique
  • installer un fluide qui va transporter la chaleur jusqu’au ballon d’eau chaude

Cependant, il faut retenir qu’avant l’installation de votre chauffe-eau solaire, il y a des démarches que vous devez faire.

Démarches à faire avant d’installer le chauffe-eau solaire

Avant de faire une installation de chauffe-eau solaire, il est nécessaire de procéder au préalable à une étude dans le but de vérifier si le projet est réalisable. L’objectif est de s’assurer de réunir les conditions qui conviennent au bénéfice du projet. Il vous faudra donc faire effectuer une étude de votre toit. Cette étude va contribuer à examiner la pente de la toiture, son exposition et son orientation vis-à-vis du soleil.

La norme veut que votre toiture soit inclinée à environ 35° et orientée vers le sud. Vous devez vous assurer du niveau annuel de l’ensoleillement de votre région. Il doit être suffisant pour vous garantir une production minimale en eau chaude. Avant de faire une  installation de votre chauffe-eau solaire individuel, vous devez également faire une déclaration des travaux auprès de la mairie de votre commune. En effet, la pose des capteurs sur le toit de votre habitat va apporter un changement à son aspect.

Au cas où vous avez votre logement dans un site classé, il va falloir nécessairement avoir l’approbation de l’architecte des bâtiments de France. Lorsque votre habitat est en copropriété, vous devez vous informer sur les règles qui s’appliquent à votre situation.

Les différents modèles de chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire est composé de quatre grandes familles. Ce sont les chauffe-eau monobloc, les chauffe-eau à thermosiphon, les chauffe-eau à circulation forcée et les chauffe-eau à auto-vidange. Ces modèles cités plus haut sont les plus utilisés par les particuliers et les professionnels.

Les chauffe-eau monoblocs

Ce sont les modèles qu’on retrouve très souvent sur le marché. En effet, les chauffe-eau monoblocs sont les plus faciles à utiliser. Leur nom est dû au fait que le ballon thermique est situé en haut du panneau solaire. Ce modèle est caractérisé par le fait que l’eau chaude sanitaire produite passe directement dans les panneaux. Ce type de chauffe-eau solaire peut fonctionner sans pompe, car l’eau qui circule diminue en intensité et monte directement dans le ballon une fois qu’elle est réchauffée par les rayons du soleil.

Le chauffe-eau à thermosiphon

C’est un modèle plus esthétique que le type monobloc, mais aussi facile d’installation. Ce type de chauffe-eaux permet de séparer le ballon des panneaux solaires. Les panneaux solaires restent à un niveau inférieur à celui du ballon de stockage.

Le chauffe-eau à circulation forcée

Contrairement à la majorité des chauffe-eaux qui intègrent un circuit unique, le chauffe-eau à circulation forcée est constitué de deux circuits. Le premier fait le réchauffement du fluide contenu dans les panneaux solaires et le second conduit l’eau sanitaire jusqu’aux robinets. Cet échange se fait à l’intérieur du ballon qui joue le rôle de réservoir central.

Le chauffe-eau à autovidange

Leur système permet d’éviter que le gel se forme, car vous pouvez vider les panneaux solaires lorsqu’ils sont hors d’usage. Le ballon est positionné à un niveau inférieur aux panneaux solaires. Par conséquent, quand les ballons le rendement des rayons de soleil devient faible, le ballon arrête de fonctionner et le circuit s’autonettoie automatiquement.

Le coût des différents types de chauffes-eau

Le prix du chauffe-eau solaire varie selon le modèle, le poids propre, de ce que le ballon contient ainsi que de la surface des panneaux solaires. Pour vous procurer un chauffe-eau solaire, vous devez avoir :

  • vous devez payer entre 4 000 et 5 000 euros, pour un monobloc
  • une installation à thermosiphon coûte entre 5 000 et 7 000 euros
  • Pour une installation à pompe électrique, vous devez débourser entre 5 000 et 10 000 euros
  • Pour une installation à autovidange, il vous faut entre 5 000 et 7 000 euros

A ces différents coûts, il faudra ajouter les frais supplémentaires provenant de la main d’œuvre pour l’installation ainsi que le transport des techniciens.

Passer au chauffe-eau solaire : une bonne idée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut