Les classifications énergétiques des maisons

classifications énergétiques

Lorsque vous souhaitez mettre en vente votre maison, vous devez impérativement fournir un certificat de performance énergétique au nouveau propriétaire. C’est un document qui contient des informations sur la classe de performance énergétique à laquelle appartient votre logement. Il s’agit de façon concrète du besoin énergétique de votre bien immobilier. Plus votre maison est de classe énergétique très élevée, plus le prix de vente de votre maison devient supérieur.

Qu’est-ce que la classification énergétique des maisons ? Comment est-elle évaluée ? Quels sont ses avantages ? Dans ces lignes, vous allez trouver des explications à toutes ces questions.

Qu’est-ce que la classification énergétique ?

La classe énergétique d’un bien immobilier est un indice qui permet de déterminer les performances énergétiques de votre immeuble ou appartement. C’est un outil dont la fiabilité est reconnue dans la notation des biens immobiliers. C’est un système qu’on retrouve dans tous les pays de l’union européenne. La classe énergétique est une mesure qui indique la consommation d’énergie sur une année et renseigne avec précision sur des informations sous la forme d’une étiquette. Cet écriteau doit être inscrit impérativement sur les appareils électroménagers et les ampoules que vous utilisez chez vous. Mais on doit également le retrouver sur les diagnostics de performances énergétiques. La classe énergétique permet de savoir le rendement en énergie global, soit la performance énergétique moyenne de votre équipement ou du bien auquel il est associé. Elle vous permet de savoir les logements et les équipements qui ont une consommation faible d’une part et d’autre part ceux qui ont une consommation élevée.

Les critères d’évaluation des classes énergétiques

La classification énergétique est un indice qui a pour rôle de vous donner des informations sur l’état de performance énergétique de votre habitat. Pour avoir l’information sur la classe énergétique de votre maison, il faut nécessairement faire un Diagnostic de Performance énergétique (DPE).

Il est conseillé de connaître la classe énergétique de votre maison. Pour savoir dans quelle catégorie se situe votre logement, vous devez vous fonder sur plusieurs critères d’évaluation qui sont les suivants :

  • La nature des matériaux utilisés pour construire la maison comme le béton, bois, brique sans oublier les caractéristiques d’isolation (combles isolés, double vitrage)
  • La présence des équipements d’énergie comme le système de chauffage
  • La méthode de régulation des équipements tels que le thermostat connecté, régulateur de température

Les différentes classifications énergétiques des maisons

On regroupe l’indice de notation en 7 grandes classes. Elles partent de A à G, de la meilleure performance à la performance la moins bonne. Vous avez ci-dessous, les différentes classes qui peuvent être allouées à un logement :

  • Classe A

Pour une consommation inférieure à 50 KWh par an, vous avez un bâtiment avec une performance énergétique très économe.

  • Classe B

Pour une consommation énergétique annuelle comprise entre 51 et 90 KWh, votre performance énergétique est en basse consommation.

  • Classe C

Si la consommation énergétique est de 91 à 150 KWh chaque année, la performance énergétique est en haute performance.

  • Classe D

Pour une consommation énergétique de 151 à 230 KWh par année, la performance énergétique est basse.

  • Classe E

Si l’énergie consommée est de 231 à 330 KWh par an, la performance de la maison est en moyenne haute.

  • Classe F

Pour une consommation énergétique de 331 à 450 KWh l’année, la performance de la maison est énergivore.

  • Classe G

Si la consommation est supérieure à 450 KWh par an, la performance de la maison est très énergétique.

Comment se calcule la classification énergétique ?

Le calcul de la classe énergie repose donc sur deux modes à savoir la méthode 3CL et la méthode des factures. Il convient de noter que c’est l’Etat qui a établi ces différentes méthodes de calcul.

Les deux méthodes de calcul

  • La méthode des 3 L

Ce mode concerne les maisons qui ont été bâties à partir de 1948 et qui possède leur propre chauffage. Toutes les caractéristiques de la température de l’habitat sont prises en compte par La méthode 3 L. Il s’agit de la situation géographique, du système d’isolation, du type de vitrage, ainsi que les caractéristiques des systèmes qui produisent de l’eau chaude sanitaire, de refroidissement et de chauffage.

  • La méthode des factures

Les habitats concernés par la méthode de factures sont ceux qui ont été construits avant 1948 et ayant un chauffage collectif. Les bâtiments occupés par les activités du secteur tertiaire sont également pris en compte. La méthode des factures prend en compte les factures des consommations d’énergie de trois années antérieures. Seules les factures sur lesquelles il est retrouvé la consommation des énergies sont admises pour faire la réalisation du Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

Les conventions de calcul

Le calcul du Diagnostic de Performance Energétique(DPE) s’effectue sur la base des règles prédéfinies et est totalement contrôlé par l’Etat. Il a établi des conventions pour assurer l’exactitude et la fiabilité. Pour calculer la DPE selon la méthode 3 L, il faut tenir compte des critères ci-dessous énumérés :

  • Une période d’une année d’absence, une semaine pendant l’hiver, deux semaines en période d’été
  • Une occupation quotidienne, il faut environ 16 h en semaine et 24 h en week-end
  • Une température de 17°C  à l’intérieur pendant la nuit en hiver et 19°C le jour
  • La consommation d’eau chaude sanitaire, elle est estimée en fonction de la surface habitable du logement et du taux d’occupation standard.
  • La moyenne des données climatiques des départements, le calcul de ces données se fait sur la base des 30 ans précédents, et prend en compte de l’altitude de l’habitat et la distance par rapport à la bordure de mer.

Les conséquences et avantages de la classe énergétique

La classe énergétique présente des conséquences à plusieurs niveaux. Nous avons d’une part le coût de l’immobilier au cours de la vente. La classe énergétique joue un rôle crucial sur le prix de votre habitat que ce soit à l’achat comme à la vente. Lorsque vous souhaitez mettre en vente votre immobilier, il est par conséquent important de savoir que l’un des éléments clés qui agit sur son prix de vente est la classe énergétique à laquelle il appartient. En effet, un habitat qui appartient aux classes A, B, C a un cout de vente supérieure soit 9,9% plus couteux qu’une maison appartenant à une autre classe. Cette différence aussi  est observée entre les appartements et les maisons. Dans certaines régions, les maisons avec une bonne performance énergétique à savoir la classe A, B reviennent plus chères là la vente que les appartements de la classe D. La classe énergétique présente donc plusieurs avantages lorsqu’elle est élevée.

La classe énergétique vous permet de faire des économies. En effet, lorsque vous utilisé des appareils qui dépensent peu d’énergie et qui ont une bonne isolation thermique, votre consommation en énergie va diminuer. Vous allez le constater surement sur vos factures de gaz ou d’électricité.
Du point de vue écologique, lorsque votre logement a une consommation énergétique économique, vous contribuer à réduire la production du gaz à effet de serre et de gaz carbonique comparativement aux maisons possédant une classe énergétique faible.

Les classifications énergétiques des maisons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut